Ce que mes yeux voient
Ce que mon cœur aime
Ce que mon âme médite

On dit que voir le monde du haut de mon mètre cinquante trois me donne l’avantage d’un point de vue original, une perspective inattendue.

Lorsque je capture une scène, une lumière, un flou, un reflet, une ombre, un détail, ce n’est pas pour les figer ou les fixer c’est bien au contraire pour leur donner une autre vie, la profondeur et le relief qu’ils méritent, un mouvement insolite, une liberté nouvelle.

Angle, cadrage, jeu d’ombre et de lumière, chaque détail est traité avec le plus grand soin au moment de la prise de vue. Mais, avant tout, je laisse mon instinct et ma sensibilité s’exprimer dans le choix du sujet.

Comme un tableau vivant, chacun de mes clichés traduit l’atmosphère la plus fidèle à ce que mes yeux voient, ce que mon cœur aime, ce que mon âme médite.